Vie du labo | Actualités

9 & 10 février 2017: l’hypothèse de la guerre contre le terrorisme

Université de Lille 2
Faculté des Sciences Juridiques, Politiques et Sociales
1, Place Déliot (Métro Porte de Douai)
59000 - Lille
Amphithéâtre René Cassin
 
Un colloque international organisé dans le cadre de l'ANR "NI² - Ni guerre, ni paix" (responsables: Dominique Linhardt & Cédric Moreau de Bellaing - LIER)
 

9 février 2017

Ouverture (9h à 9h30)

Accueil

Présentation du projet ANR-NI2 (Dominique Linhardt et Cédric Moreau de Bellaing)

Introduction (Julie Alix et Olivier Cahn)

1. Les droits étrangers à l’épreuve de la « guerre contre le terrorisme » (9h30-12h30)

Présidence : Raphaële Parizot (Université de Nanterre)

Des Etats étrangers ont fait l’expérience de la « guerre contre le terrorisme », de manière assumée et affirmée ou, tout en le contestant, dans les faits. Ces expériences étrangères permettront d’identifier les incidences juridiques et de déterminer dans quelle mesure les législations ont basculé de « l’antiterrorisme ordinaire » à la « guerre contre le terrorisme ».

- Le droit algérien (Mouloud Boumghar, Université d’Amiens)

- Le droit étasunien (Rui Miguel Pereira, EHESS)

- Le droit israélien (Eli Salzberger, Université de Haïfa)

- Le droit espagnol (Marion Lacaze, Université de Bordeaux)

2. Les sciences criminelles à l’épreuve de la «guerre contre le terrorisme» (14h30-18h)

Présidence : Pascal Beauvais (Université de Nanterre)

Si elle est assumée par l’exécutif, la guerre contre le terrorisme ne semble avoir été ni pensée, ni conceptualisée, par les autorités publiques françaises. Depuis janvier 2015, les textes qui se sont succédé et les réformes pratiques mises en oeuvre en matière de lutte contre le terrorisme ne permettent pas d’identifier un plan rationnel d’adaptation du Droit à cette nouvelle doctrine mais, plutôt, des corrections à la marge du droit commun et la création de situations de fait accompli. L’apport des sciences humaines et sociales apparaît donc essentiel pour appréhender la signification de la déclaration de guerre faite aux terroristes et permettre une analyse éclairée du droit positif.

- Analyse historique (Gilles Ferragu, Université de Nanterre)

- Analyse en histoire du droit et de la justice (Sébastien Le Gal, Université de Grenoble)

- Analyse sociologique (Cédric Moreau de Bellaing, ENS)

- Analyse philosophique (Raphaelle Théry, EHESS)

10 février 2017

3. Les droits de l’antiterrorisme à l’épreuve de la « guerre contre le terrorisme » (9h-12h30)

Présidence : Audrey Darsonville (Université de Lille II)

Depuis l’intervention française au Mali et après le lancement de l’opération « Sentinelle », les forces armées sont impliquées, à l’intérieur et hors des frontières, dans la lutte contre le terrorisme. Le droit militaire constitue une nouvelle branche de l’antiterrorisme. De surcroît, depuis la loi du 13 novembre 2014, une reconfiguration des domaines respectifs du droit pénal et du droit administratif se manifeste. L’articulation et les finalités respectives de ces deux droits deviennent difficiles à identifier, tant la volonté de détecter le terrorisme à l’état embryonnaire a fait éclater les frontières disciplinaires entre prévention administrative et répression pénale.

- Redéfinition de la police administrative  (Maxence Chambon, Université de Cergy-Pontoise)

- Redéfinition du renseignement  (Bertrand Warusfel, Université de Lille 2)

- Emergence d’un droit répressif pour lutter contre le financement du terrorisme (Jérôme Lasserre-Capdeville, Université de Strasbourg)

- Mutations du droit pénal à l’épreuve de la lutte contre le terrorisme (Valérie Malabat, Université de Bordeaux)

- Mutations du droit militaire à l’épreuve de la lutte contre le terrorisme (David Cumin, Université de Lyon III)

4. Les normes d’encadrement à l’épreuve de la « guerre contre le terrorisme » (14h-17h)

Présidence : Geneviève Giudicelli-Delage (Université de Paris 1)

Si la « guerre contre le terrorisme » constitue le nouveau paradigme de la lutte contre le terrorisme, cette dernière doit se fonder sur une nouvelle rationalité dont les contours juridiques devraient s’inscrire dans le respect des exigences des normes supra-législatives. Il s’agit ainsi de déterminer comment les normes supérieures accompagnent et circonscrivent la guerre menée par l’Etat français contre le terrorisme et les contraintes auxquelles devrait être soumise la redéfinition en cours des domaines respectifs des droits de l’antiterrorisme.

- Encadrement constitutionnel (Jordane Arlettaz, Université de Montpellier)

- Encadrement par le droit international public et le droit humanitaire (Muriel Ubeda-Saillard, Université Lille 2)

- Encadrement par le droit européen des droits de l’homme  : CEDH et Charte des droits fondamentaux (Anne Simon, Université de Paris I)

- Encadrement par le droit de l’Union européenne  : PESC et ELSJ (Alexis Valhas, IEP de Strasbourg)

Table ronde conclusive : Quelle rationalité pour la lutte contre le terrorisme ?

- Dominique Linhardt (EHESS)

- Michel Massé (Université de Poitiers)

- François Saint-Bonnet (Université de Paris 2)

Document(s) à télécharger

Rubriques à consulter

EHESS
CNRS

Au mois d'octobre 2019


*


JEUDI 10 OCTOBRE

 

 

16h-17h30. 2 rue Perrée. Carreau du Temple. Grand auditorium.

 

Dans le cadre des Journées d’études internationales : "L’évaluation des personnes placées sous main de justice : genèse, usages, enjeux" [organisées par la Direction de l’administration pénitentiaire]

 

Séverine Chauvel  (LIRTES & LIER-FYT) :  "Usages de l’évaluation dans les parcours scolaires".


Programme complet des Journées: voir ici.


 

VENDREDI 11 OCTOBRE

 

 

10h-12h. 10 rue Monsieur-le-Prince. Salle commune du LIER-FYT.

 

Séance de discussion ouverte à toutes et tous à l’occasion du passage à Paris de Natalia Smolianskaïa [animée par Cyril Lemieux]

 

Natalia Smolianskaïa (Ecole des hautes études en économie de Moscou) : "Malevitch, les avant-gardes russes et les ‘conflits de modernité’" (en français).

 


*******************

 

11h-16h. Buenos Aires (Argentine). Miñones 2073. Centro de investigaciónes filosóficas.

 

Dans le cadre du workshop "Perspectivas contemporáneas de la filosofía política: Instituciones y Derecho" [organisé par le Centro de investigaciónes filosóficas (CONICET)]

 

Michele Spanò (LIER-FYT) donnera la conférence principale intitulée : "Institución. Filosofía, derecho, política".

 

 

 

MARDI 15 OCTOBRE

 


14h-20h. Buenos Aires (Argentine). Miñones 2073. Centro de investigaciónes filosóficas.

 

Michele Spanò (LIER-FYT) donnera  un séminaire intensif pour spécialistes : "Más allá del derecho subjectivo. El derecho civil y la política del los modernos". 

 

*******************


19h-21h. 105 boulevard Raspail. Salle 4.

 

Séminaire "Réalisme et anti-réalisme axiologique et déontique" [Otto Pfersmann (LIER-FYT) & Frédéric Nef]


Première séance.

 

En savoir plus sur ce séminaire.

 

 

JEUDI 17 OCTOBRE

 

 

10h-13h. 105 boulevard Raspail. Amphithéâtre François Furet.

 

Séminaire "Sociologies d’aujourd’hui" [Yannick Barthe (LIER-FYT), Cyril Lemieux (LIER-FYT) & Samuel Thomas]

 

Première séance : "Enquêter collectivement sur les problèmes actuels de la sociologie".

 

En savoir plus sur ce séminaire.

 

 

VENDREDI 18 OCTOBRE

 

 

9h-11h. Campus Condorcet. Bâtiment Recherche Sud. Salle R074.


Séminaire "Analyser l’activité "telle qu’elle se fait" : les bases conceptuelles et méthodologiques de l’enquête vidéo-ethnographique" [Michel de Fornel (LIER-FYT) & Christian Licoppe]


Première séance.

 

En savoir plus sur ce séminaire.

 

*******************

 

14h30-16h30. Arras. Rue du Temple. Université pour tous d’Arras. Amphithéâtre Paul Verlaine.

 

Dans le cadre du festival "Citephilo" [organisé par l’association Philolille]

 

Discussion, en présence de l’auteur, de l’ouvrage de Pierre-Henri Castel (LIER-FYT), Le Mal qui vient (Cerf, 2018).

 

En savoir plus.

 

*******************

 

17h-19h30. Pérouse (Italie). 33 via Alessandro Pascoli. Dipartimento di Giurisprudenza. Sala Lauree.

 

Soutenance de la thèse de Veronica Pecile (LIER-FYT & Université de Pérouse) intitulée "Comment les communs sont devenus gouvernement : mobilisations citoyennes et cooptation institutionnelle à Palerme (Sicile)".

 

Membres du jury: Adalgiso Amendola (Université de Salerno); Clelia Bartoli (Université de Palerme); Maria Rosaria Marella (Université de Pérouse, co-directrice de la thèse); Michele Spanò (EHESS); Paolo Napoli (EHESS, directeur de la thèse); Mikhaïl Xifaras (Sciences Po - Paris)

 

En savoir plus.

 

 

LUNDI 21 OCTOBRE

16h-18h. 2 rue Conté. Conservatoire National des Arts et Métiers. Salle 31-2-85

Séminaire du Groupe d’étude sur le néolibéralisme et les alternatives (GENA)

Matilde Ciolli (LIER-FYT & Université Statale de Milan) : "Le populisme néolibéral et son ‘‘moment conservateur’" 


VENDREDI 25 OCTOBRE

 

 

9h-11h. Campus Condorcet. Centre de colloques. Salle multifonction n° 4.


Séminaire "Analyser l’activité "telle qu’elle se fait" : les bases conceptuelles et méthodologiques de l’enquête vidéo-ethnographique" [Michel de Fornel (LIER-FYT) & Christian Licoppe]


Deuxième séance.



 

LIER-FYT
Laboratoire interdisciplinaire
d'études sur les réflexivités - Fonds Yan Thomas
Directeur: Cyril Lemieux
Directrice adjointe : Julia Christ
A629 - 54 Boulevard Raspail 75006 Paris

Tel : 33 (0) 1 49 54 20 61
Prtncipaux contacts : voir ici

 

Si vous souhaitez recevoir les informations relatives aux activités du LIER-FYT et de ses membres, nous vous invitons à vous inscrire sur notre liste de diffusion en envoyant un message à l'adresse:
lier-fyt_info-request[at]ehess.fr