Vie du labo | Actualités

L'agenda du LIER-FYT: semaine du 9 mars 2020

L'agenda du LIER-FYT: semaine du 9 mars 2020

Retrouvez toute l'actualité du LIER-FYT pour la semaine du 9 mars 2020.

 

 

LUNDI 9 MARS

 

   

13h-16h. 54 boulevard Raspail. Salle A06_51

.

Séminaire "Anthropologie historique du lien politique en Chine impériale" [Pablo Blitstein (GEHM)]

 

Michele Spanò (LIER-FYT) : "Ni religion, ni politique: le droit civil comme cosmologie des Modernes".

 

******************

 

15h-18h. Campus Condorcet. Bâtiment Recherche Sud. Salle 0.030.

 

Séminaire "Féminisme et sciences sociales dans la première moitié du XXème siècle" [Stefania Ferrando (LIER-FYT), Veronica Ciantelli (LIER-FYT) & Irène Théry]

 

Irène Théry (CNE) : "Marcel Mauss et la notion de ‘division par sexes’ : une innovation sociologique" (à partir du texte de Marcel Mauss, "La cohésion sociale dans les sociétés polysegmentaires" [1931]).

 

******************

 

18h-20h. 2 Rue Vivienne. Institut National d'Histoire de l'Art. Galerie Colbert. Salle Pereisc.

 

Atelier de doctorants "Contrepoint" [Milo Lévy-Bruhl, Bastien Massé (tous deux LIER-FYT) & Marion Bet (CESPRA)]

 

Exposé de Robert Boyer (PSE) sur l'épistémologie de l'économie, suivi d’une discussion sur la théorie des capitalismes.



 

MARDI 10 MARS

 

 

10h30-12h30. 54 boulevard Raspail. Salle BS1_28.


Dans le cadre de la journée d’étude "Rendre justice" du cycle "Enquêter en Chine et en Russie. A la recherche d'appuis communs pour la réflexion" [organisée par Françoise Daucé et Isabelle Thireau]


Michele
Spanò (LIER-FYT) sera le modérateur de la première session, intitulée "Punir et corriger".

 

En savoir plus.

 

******************

 

12h30-13h30. 105 boulevard Raspail. Amphithéâtre François Furet.

 

Dans le cadre des "Conférences du CAES" de l’EHESS

 

Cyril Lemieux (LIER-FYT) : "Fake news et théories du complot : comment renforcer l'esprit critique?"

 

******************

 

17h-19h. 105 boulevard Raspail. Salle 3.

 

Séminaire "L’antagonisme de la forme. Marx, les marxismes et le droit" [Michele Spanò (LIER-FYT)]

 

Adalgiso Amendola (Université de Salerno) : "Déperissement du droit" ou "droit du commun"? À partir de Pašukanis".

 

 

 

MERCREDI 11 MARS

 

 

9h-11h. 8 rue Albert Einstein. Université Paris-Diderot. Bâtiment Olympe de Gouges. Salle 145.

 

Séminaire "In the Presence of Enemies. A History of Internal Threats in Modern Societies (XVIIIth-XXIth)" [Alexandre Rios-Bordes (ICT & LIER-FYT) & Patrick Farges]

 

Jean-Clément Martin (Université Paris 1) : "L’ennemi du dedans et du dehors pendant la Révolution française, indécisions, confusions et mystifications, entre philosophie, drame et manœuvres".

 

******************

 

18h-21h. 105 boulevard Raspail. Salle 2.

 

Séminaire "Lus et relus. Exercices de réflexion intertemporelle" [Emanuele Conte, Paolo Napoli, Otto Pfersmann & Michele Spanò (tous LIER-FYT)]

 

Autour de Der Kampf ums Recht, (1890) de Rudolph von Jhering. Lectrice : Dana Portaleone (LIER-FYT). Relecteurs : Maria De Benedetto (Université de Roma Tre, professeure invitée à l’EHESS) & Dominique Linhardt (LIER-FYT)

 

 

 

JEUDI 12 MARS

 

 

10h-13h. 105 boulevard Raspail. Salle 9.

 

Séminaire "Les ‘infrastructures’ de l’économie : histoires et théories (3)" [Michele Spanò (LIER-FYT), Michela Barbot & Clément Lenoble]

 

Emanuele Colombo (Université Catholique de Milan) : "Charité pour les investisseurs. Formes de mobilisations collectives dans une société d’Ancien Régime (Milan, XVIIIe siècle)".

 

******************

 

11h-13h. Campus Condorcet. Centre de colloques. Salle 3.08.

 

Séminaire "Socialisation et nationalisme" [Bruno Karsenti (LIER-FYT)]

 

******************

 

11h-13h. 105 boulevard Raspail. Salle 11.

 

Séminaire "Anthropologie sociale en Inde et Asie du Sud" [Francis Zimmermann (LIER-FYT) & Jean-Claude Galey]

 

 

 

VENDREDI 13 MARS

 

 

9h-13h. 96 boulevard Raspail. Salle M. & D. Lombard.

 

Séminaire "La guerre transmise… (XIXe – XXIe siècle)" [Emmanuel Saint-Fuscien (LIER-FYT) & Stéphane Audoin-Rouzeau]

 

******************

 

10h-13h. 105 boulevard Raspail. Salle 3.

 

Séminaire "Paradoxes de la modernité. Un dialogue entre historiens et sociologues" [Pablo Blitstein, Marion Fontaine, Cyril Lemieux (LIER-FYT) & Cédric Moreau de Bellaing (LIER-FYT)]


Thème de la séance : "
Risques". Avec des interventions de Marion Fontaine (CNE) : "L’évolution de la gestion des risques dans le secteur minier en France au 20e siècle" ; et de Brice Laurent (CSI) : "L’harmonisation de la gestion des risques au sein de l’Union européenne".

 

******************

 

10h-13h. Le Mans. Palais des congrès et de la culture.

 

Dans le cadre des 30e"Carrefours de la pensée" consacrés cette année au thème des "Effondrements"

 

Pierre Charbonnier (LIER-FYT) : "Les racines matérielles de la démocratie".

 

En savoir plus.

 

******************

 

12h-13h. 105 boulevard Raspail. Salle 2.

 

Dans le cadre de la journée d’étude "Droit et environnement. Historicité des régimes du gouvernement de la nature" [organisée par le GRHEN et le PRI "Terrains du droit"]

 

Table-ronde avec Paolo Napoli (LIER-FYT), Michele Spanò (LIER-FYT) Maria De Benedetto (Roma 3), Raphaël Morera (CRH), Frantz Mynard (Université de Nantes).

 

En savoir plus.

 

******************

 

14h-16h. Campus Condorcet. Centre de colloques. Salle 3.05.

 

Séminaire "Philosophie et sciences sociales" [Pierre-Henri Castel (LIER-FYT)]

 

******************

 

16h45-17h45. 105 boulevard Raspail. Amphithéâtre François Furet.

 

Dans le cadre de la journée d’étude "Les habits de la révolte. Colères politiques, productions symboliques et apparences sociales" [ organisée par la mention "Etudes Politiques" de l’EHESS]

 

Table ronde animée par Akhésa Moummi (LIER-FYT), avec Alexandre Marais (étudiant en M1), Cécile Boëx (Césor) et Sylvain Bourmeau (CRAL).

 

 Voir le programme complet.

Rubriques à consulter

EHESS
CNRS

 

Motion du LIER-FYT concernant le projet de loi sur les retraites et la LPPR

 

Les membres statutaires et les représentantes des doctorant·e·s du Laboratoire interdisciplinaire d’études sur les réflexivités – Fonds Yan Thomas (LIER-FYT, EHESS-CNRS, FRE 2024), réuni·e·s en Assemblée générale le 21 janvier 2020, et ses doctorant·e·s, réuni·e·s (via un vote électronique les 22 et 23 janvier 2020), déclarent leur opposition au projet de loi sur les retraites, aux orientations qui prévalent dans la préparation du projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR) et aux décrets d’application de la loi de transformation de la fonction publique.

Ces prétendues réformes qui poussent plus loin encore le démantèlement de l’État social, la dislocation du service public et la mise au pas de l’enseignement supérieur et de la recherche, qui plongent un peu plus les jeunes dans la précarité, aggravent les inégalités de statut et de condition et vouent un plus grand nombre d’ancien·ne·s à vivre dans le besoin, nous touchent, nous qui pratiquons les sciences sociales, à un point névralgique. Car les institutions de l’État social et du service public et les sciences sociales sont inextricablement liées : elles résultent d’une même transformation historique qui, à travers des crises et des luttes sociales, a conduit dans nos sociétés à toujours davantage d’intégration et de solidarité. La protection sociale et l’existence d’un secteur public ont progressivement exprimé et réalisé cette tendance sur le plan de l’organisation sociale, tandis que les sciences sociales contribuent à en renforcer les effets dans la conscience collective en même temps qu’elles en mesurent les limites et aident à les surmonter. Cette transformation est loin d’être achevée. Elle se heurte, avec notamment la crise écologique, à des défis considérables qui rendent les sciences sociales plus nécessaires que jamais. Inscrire les réformes en cours dans l’histoire longue de nos sociétés les révèle ainsi dans ce qu’elles sont : des régressions. Dans l’immédiat, il est indispensable que nous y opposions notre refus. Mais au-delà de cette mobilisation nécessaire, nous affirmons notre détermination à continuer notre métier, celui des sciences sociales, dans le cadre du service public d’enseignement supérieur et de recherche. Nous refusons de voir notre fonction sociale réduite aux exigences d’une ingénierie gestionnaire destinée à asservir la vie sociale aux logiques de marché plutôt que d’y favoriser l’épanouissement du bien commun.

Pour ces raisons,

1) Nous appelons chacun·e à soutenir les mobilisations contre la réforme des retraites et contre la transformation de la fonction publique et de l’enseignement supérieur et de la recherche, à participer aux assemblées générales et aux journées d’action interprofessionnelle et à faire preuve de solidarité, notamment en contribuant aux caisses de grève, avec les secteurs professionnels qui portent actuellement l’essentiel de l’effort de mobilisation.

2) Nous demandons aux institutions d’enseignement supérieur dans lesquelles nous exerçons de mettre en place des règles claires qui permettent aux étudiant·e·s de s’engager, sans être pénalisé·e·s, dans le mouvement qui a pour enjeu leur avenir. (Ces règles doivent, à notre sens, prendre la forme d’un réaménagement des modalités et des temps d’enseignement et d’apprentissage plutôt que de procédures de validation automatique des compétences et savoirs acquis.

3) Nous réclamons que le gouvernement sursoie au projet de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche et organise une concertation digne de ce nom, afin de définir collectivement les conditions d’une véritable refondation de l’enseignement supérieur et de la recherche et d’en déterminer le calendrier et les moyens, dans le respect des qualifications et des vocations de ceux qui y consacrent toute leur énergie et en tenant compte de la diversité des besoins sociaux en matière d’enseignement supérieur et de recherche. Nous mandatons la direction de notre unité à signer l’« Appel à signature des Directions de laboratoire de recherche pour un moratoire sur la LPPR et pour la tenue d’États généraux de la Recherche et de l’Enseignement supérieur » (voir ici).

Motion adoptée par l’Assemblée générale du LIER-FYT le 21 janvier 2020 par 20 votes favorables et 2 abstentions, et par l’Assemblée générale des doctorant·e·s du LIER-FYT (via un vote électronique) le 22 et 23 janvier 2020 par 32 votes favorables (aucune abstention, ni vote défavorable).


 

LIER-FYT
Laboratoire interdisciplinaire
d'études sur les réflexivités - Fonds Yan Thomas
Directeur: Cyril Lemieux
Directrice adjointe : Julia Christ
A629 - 54 Boulevard Raspail 75006 Paris

Tel : 33 (0) 1 49 54 20 61
Prtncipaux contacts : voir ici

 

Si vous souhaitez recevoir les informations relatives aux activités du LIER-FYT et de ses membres, nous vous invitons à vous inscrire sur notre liste de diffusion en envoyant un message à l'adresse:
lier-fyt_info-request[at]ehess.fr